P2A : RUS Flobecq – JS Meslin Grand-Marais

RUS Flobecq – JS Meslin Grand-Marais : 0-5

Au quart d’heure un tir relâché par le gardien permet à Harmeignies d’ouvrir le score.  Petite erreur de Damien Pot qui voit le ballon passé entre ses gants.  Nous ne lui en voudrons pas, sachant que l’intéressé ne fait que du dépannage entre les perches !  Le match tombe dans une certaine apathie et devient pour le moins fermé.  0-1 à la mi-temps.  Au vu de la prestation de nos hommes, tout à fait immérité.  À la 65e, l’arbitre hésite sur une faute à la limite du rectangle, puis décide d’octroyer un penalty à Meslin.  L’arbitre dans un premier temps, laisse l’action se continuer.  Puis, suite à la perte de balle de Meslin, revient au pénalty !  Erreur…  Ne fallait-il pas le siffler de suite ?  Pour ma part, je pense que le pénalty doit être sifflé immédiatement, ou bien on ne le siffle pas !  De plus, la faute a été commise hors du rectangle.  L’arbitre n’ayant pas jugé bon de se déplacer jusqu’à l’endroit de la faute (la fatigue peut-être !!!) ne peut se rendre compte de la véracité des réclamations de nos défenseurs.  Les visités se montrent assez véhéments vis-à-vis de l’arbitre, ce qu’on peut comprendre, et ce dernier renvoit aux vestiaires Christophe Verleyen, pour rouspétance et Sébastien Reuter, pour une deuxième jaune suite à la faute commise. A savoir, qu’en plus de son erreur sur le coup de sifflet, celui-ci donne une carte jaune au mauvais intervenant.  Roelandt convertit la sanction douteuse.  Réduit à 9, Flobecq tient tête à son visiteur.  Hélas, au terme de beaux mouvements facilités par le surnombre, Debruxelles et deux fois Fleury font atteindre au score une allure de forfait. Mais nos vaillants joueurs ne méritaient pas une telle défaite dans les chiffres !  On ne peut que le répété, avec une telle mentalité sur le terrain, les points ne peuvent qu’arriver tout prochainement…  également avec le retour de quelques joueurs actuellement blessés ou suspendus !

Dans les autres matches…

RAS Pays Blanc – Quevy Mons B : 1-0

Avouons-le d’entrée: on a déjà connu le terrain d’Antoing plus mauvais même si dès le début, on s’aperçoit qu’il ne va pas favoriser le beau jeu, ce qui gênera davantage Quevy-Mons moins habitué. Polain est de suite à l’ouvrage sur un boulet de canon de C. Rjillo qui s’était ouvert la voie du but, Delvingt s’étalant à son tour sur un envoi de Pas à la 35e minute. Dans un match fermé, ce sont les gardiens qui se mettent en évidence. Polain sort un tir de Déplechin, son homologue parade aussi face à Pas. On croit le 0-0 acquis au repos mais une faute de Lykidis sur Déplechin amène un coup franc tiré par Jeff Rjillo. Polain détourne et Fourmy glisse le ballon dans un trou de souris dans les arrêts de jeu. Antoing ne doit qu’à la boue de ne pas faire 2-0 sur un tir de Jeff Rjillo dès la 51e. Et à partir de là, Quevy domine en tentant le tout pour le tout. Un ballon brûlant ne trouve pas preneur, Delvingt détourne un essai de Doceu alors que Delval (à côté) et surtout Cédric Rjillo parti seul de son camp trouve le piquet à deux minutes de la fin. «Une superbe journée, se réjouissait ainsi Julien Labarrère. Les consignes ont été respectées à la lettre, on a joué en bloc sans prendre trop de risques en étant solides dans les duels. Je crois que les joueurs ont enfin bien compris la leçon. Dans un match fermé, on s’est créé plus d’occasions franches. On savait que le premier qui marquerait aurait toutes les chances de l’emporter.» De son côté, Marino D’Arcangelo félicitait l’arbitre pour sa belle prestation sauf sur le but: «Notre gardien n’a pas les pieds au sol quand il détourne le ballon, il est chargé mais la faute n’est pas sifflée. Dommage. Pour le reste, Le Pays Blanc s’est montré plus présent lors de la première demi-heure. On avait prévu le scénario avec un match fermé. On a tenté de réagir par la suite même si on n’a pas su développer notre foot habituel. Il n’a pas manqué grand-chose pour l’égalisation.»

Entente Acren-Lessines B – AC Estaimbourg  : 2-4

Les deux clubs s’étant entendus pour jouer sur le terrain des «Tanneurs», ces derniers vont dominer toute la période initiale. Lemardelet, blessé dès la 10e minute, est remplacé par Filloux qui d’entrée adresse une subtile ouverture pour Reheul dont la volée croisée ne laissera aucune chance à Herman. Ce dernier va ensuite multiplier les arrêts déterminants pour permettre à ses couleurs de rester dans le match. Dès la reprise, Garcia tente un premier envoi pour la REAL mais à ras du cadre. Peu après, c’est encore Filloux qui isole Reheul qui, d’une pichenette, double la mise. Mais aux 54e et 55e, Fundianitou, oublié au second poteau puis Makani d’une splendide reprise de la tête, remettent «les visiteurs» à égalité. Estaimbourg reprend les rênes du match et les remplaçants, à peine rentrés, seront déterminants. Peeters, suite à un coup franc de Derdour mal dégagé, fait 3-2 à la 75e et Coppens, d’un centre-tir, fixe le score à la 80e.

Etoilés d’Ere – Obigies : 4-2

Comme d’habitude, Ere encaisse dès le début de partie; cette fois, dès la 2e minute en laissant Yousfi s’infiltrer à son aise. Les essais des locaux ne sont pas cadrés avant qu’Obigies ne trouve la latte. À la 32e, Spreux repoussera un tir de Huart mais Dehon va égaliser. Peu après, Hermand lance Dehon qui sert Bourrichon: 2-1. Très rapidement, Bourrichon est accroché et se fait justice sur penalty. Dans la foulée, Dehon, très en verve, part en solo pour aller tromper Spreux. Yousfi trouvera encore la latte et en fin de match, Brackelaere atténuera le score. Ere semble avoir retrouvé envie et application ainsi que le respect des consignes.

Herseaux – Havinnes : 0-4

Dès la 4e minute, l’arbitre siffle un penalty imaginaire que transforme E. Latour. À la demi-heure de jeu, Declercq, déjà jauni, se fait accrocher, il rouspète et reçoit son deuxième carton. Herseaux se rebiffe et Havinnes joue en contres. À la 58e, Delbrouck trouve la latte et peu après, le rentrant Wagon est l’auteur d’un penalty flagrant que transforme E. Latour. Suite à des erreurs défensives locales, Seignez et Palmieri fixeront le score. Arbitrage très léger pour les deux équipes.

Molenbaix – Wiers : 1-1

Au quart d’heure, Gomis élimine son opposant pour signer le 1-0. Le match est engagé mais correct et… pauvre en occasions. Un but pour Molenbaix, marqué sur un beau retourné, est annulé et l’arbitre siffle deux hors jeu très discutables. Wiers continue à montrer un bon visage dans le jeu mais n’arrive pas à inquiéter Careels. Molenbaix est dangereux et Menet rate de peu le 2-0. À la 75e, Haillez déborde et son centre est dévié du ventre par Decruyenaere. En fin de match, Rotsaert et Gomis seront jaunis doublement. Molenbaix a clairement perdu deux points mais l’arbitrage n’a pas joué en sa faveur.

Havré – Templeuve : 0-0

Les visiteurs ont manqué de réalisme tout au long de la rencontre se heurtant à un excellent Devise très présent dans les duels. Havré aura bien deux petites opportunités en fin de match mais c’est Templeuve et son attaque-mitraillette des derniers dimanches qui peuvent avoir des regrets… Havré le reconnaissant d’ailleurs. Et les visités continuent à ne pas perdre mais très clairement avec des matches nuls… on n’avance pas!

Biévène – Harchies-Bernissart : 2-4

M. Lorite, papa du capitaine local, offre le ballon. Très vite, suite à un cafouillage provoqué par un corner, c’est Joly qui ouvre la marque. Même situation dans le camp local et Fogel égalise. Biévène domine mais en contre, Gallo signe le 1-2. Biévène assoit sa domination mais son jeu trop court et un peu lent reste stérile. La défense locale, peu à son aise, laisse partir Khatrani à la 50e et Bouanati à la 70e pour le 1-4. Delitte fera 2-4 à la 80e et Biévène loupera encore de belles opportunités. Les joueurs locaux se doivent de se remettre en cause car la glissade en fond de classement se confirme.

Source : Vers l’Avenir du 21/11/2016

lavenir

 

Mobile application powered by Make me Droid, the online Android/IOS app builder.